Le Fonds de Réponse en cas de Crise

Le Fonds de Réponse en cas de Crise de CIVICUS offre aux organisations de la société civile la possibilité de faire face aux nouvelles restrictions en demandant des financements pour les actions de plaidoyer urgentes.

« Le Fonds de Réponse en cas de Crise a aidé la société civile au Pakistan à réduire l’hostilité à l’encontre des organisations de la société civile et a paré les menaces imminentes ainsi que les enjeux auxquels elles font face. Avec l’aide de ce Fonds, nous avons mieux été capable d’établir des relations, d’élaborer des stratégies et d’initier des actions de plaidoyer »- Blue Veins, Pakistan.

Mission:

Les organisations de la société civile dans le monde sont souvent menacées dans leur travail. Certaines menaces apparaissent progressivement, alors que qu’autres sont plus rapides et requièrent une réponse de plaidoyer immédiate.

Le Fonds de Réponse en cas de Crise de CIVICUS, établi en 2007, aide à défendre les libertés civiques et les valeurs démocratiques. Il permet une mobilisation rapide, ainsi qu’une réponse de plaidoyer efficace et fondée lors d’évènements qui menacent les droits fondamentaux comme le rassemblement et les réunions libres. Ce fonds aide aussi la société civile à travers des subventions de résilience, conçues afin d’assurer une plus grande flexibilité et créativité des organisations pour empêcher de façon proactive les menaces à l’encontre de leurs organisations. En aidant les organisations menacées, nous permettons d’amplifier les voix des personnes parfois ignorées, de créer de la cohésion et d’aider la société civile à se mobiliser pour un espace ouvert.

En 2001, CIVICUS a rejoint une coalition de partenaires internationaux de la société civile afin de gérer le Lifeline Embattled CSO Assistance Fund à travers notre Fonds de Réponse en cas de Crise, qui permet une aide d’urgence répondant aux menaces auxquelles fait face la société civile.

Fonctionnement

Ils offrent des petites subventions aux organisations de la société civile au niveau national allant jusqu’à 10 000 dollars pour qu’elles puissent lancer des activités de plaidoyer et de résilience sur une durée maximale de six mois.

Ces activités sont conçues par les candidats, correspondent à leur travail et à leurs objectifs afin de susciter du changement positif. En voici quelques exemples :

  • Des workshops nationaux avec des acteurs de la société civile afin de débattre et d’élaborer des stratégies de plaidoyer ;
  • Des réunions de plaidoyer avec des responsables pour offrir des recommandations sur comment assurer la liberté d’association et de réunion dans un contexte déterminé ;
  • Des campagnes de participation publique menées sur les réseaux sociaux, les médias traditionnels ou grâce à des outils de plaidoyer alternatifs ;
  • La publication de recherche de faits et de rapports avec pour but de mener à bien un plaidoyer basé sur des preuves ;
  • La mise en réseau régional d’autres organisations afin d’échanger les meilleures pratiques et de partager l’expertise juridique ;
  • Des visites ou des missions de solidarité de la part d’organismes de haut niveau international et/ou de célébrités ;
  • L'amélioration des protocoles et des procédures numériques et physiques comme les lieux, sites internet et autre facette de leur travail afin d’éviter toute brèche de sécurité grâce à des subventions de résilience.

Comment les organisations ont utilisé le Fonds pour créer du changement

Depuis 2007, le Fonds de Réponse en cas de Crise a aidé les organisations de la société civile dans le monde en fournissant 347 subventions de résilience et de plaidoyer.

Ses subventions ont aidé au financement du travail de féministes à travers des spectacles de rue pour manifester contre la fermeture d’espaces civiques en Asie du sud-est. En Afrique de l’est, les Fonds ont été utilisés pour développer une stratégie et pour partager les enseignements en terme de conditions de travail dans un contexte de restrictions de liberté de rassemblement et d’association. Des subventions de résiliences ont aussi aidé les organisations de la société civile à développer des protocoles de sécurité afin d’assurer qu’elles puissent empêcher les menaces de se concrétiser, comme par exemple en aidant une organisation de la société civile à bloquer l’accès non-autorisé à ses locaux et en protégeant leurs dossiers contenant des informations sensibles.

Comment faire une demande:

  1. Veuillez lire le document Crisis Response Fund Guidelines and Protocols afin de connaitre les critères de demande
  2. Complétez le formulaire Crisis Response Fund Application Form (Spanish | French | Portuguese)
  3. Complétez le budget Crisis Response Fund Budget.
  4. Envoyez le formulaire rempli et le budget par email à

A vérifier avant d'envoyer une demande

L'aide du Fonds de Réponse en cas de Crise de CIVICUS sera fournie en cas d’urgence – afin d’anticiper des menaces imminentes ou pour répondre à de nouvelles restrictions. Remarque : le délai de traitement normal d’une demande de subvention est de 7 à 8 semaines mais certaines demandes peuvent être considérées comme des exceptions sous réserve de raisons convaincantes.

Les demandes doivent respecter les conditions suivantes :

  1. Veuillez remplir correctement toutes les dispositions sur le formulaire disponible sur le site.
  2. Précisez clairement comment les activités de plaidoyer prévues répondent aux restrictions de liberté d’association et/ou de rassemblement.
  3. Définissez clairement les activités prévues, qui seront mises en œuvre sur une durée maximale de six mois. Le montant total demandé doit apparaitre clairement dans le budget et ne doit pas dépasser 10 000 dollars.
  4. Les Fonds de Réponse de cas de Crise ne soutient pas les coûts opérationnels, ou les charges administratives excessives, l’équipement ou les frais de personnel.
  5. Indiquez clairement l’adresse, le numéro de téléphone et l’email auxquels vous pouvez être contactés.

Pour plus d’information, merci de nous écrire à