Conseil d'administration

Julia Sanchez
Biographie

Présidente du Conseil d’administration de CIVICUS
Comité : Comité exécutif et rôle d'observateur dans tous les comités du conseil d'administration

Julia a 25 ans d'expérience dans les domaines du développement international, de l'aide humanitaire et du changement climatique. Elle est économiste de formation (MA McGill) et a occupé des postes de direction de programmes et de gestion organisationnelle au Canada et à l'étranger. Elle parle couramment trois langues (anglais, français et espagnol) et a vécu et travaillé en Amérique latine et dans les Caraïbes, en Asie et en Amérique du Nord. Elle a également voyagé pour le travail en Afrique de l'Ouest et du Sud. Julia a été présidente-directrice générale du Conseil canadien pour la coopération internationale jusqu'en 2018 et participe à de nombreux conseils et organismes consultatifs au Canada et à l'étranger (notamment Communities of Democracy, ICNL et CIVICUS). Elle a été la trésorière de CIVICUS au cours des 3 dernières années. Julia est passionnée par la justice sociale et l'environnement. Plus récemment, elle s'est présentée comme candidate à une élection partielle fédérale canadienne pour le parti socio-démocrate.

Amitabh Behar
Biographie
Vice president du Conseil d’administration de CIVICUS
Comité : Comité exécutif et président du Comité des membres

Amitabh Behar est le PDG d'Oxfam Inde et travaille sur les questions de la société civile, en particulier dans le Sud; la gouvernance, et les droits humains. Il est l'un des principaux experts en matière de plaidoyer centré sur les personnes et a participé à des campagnes de la société civile, à la création d'alliances et de réseaux en Inde et dans le monde. Il est actuellement vice-président de CIVICUS et a été président d'Amnesty International Inde. Amitabh a précédemment été coprésident de Global Call to Action Against Poverty (GCAP) et membre du conseil d'administration de Global Fund for Community Foundations (GFCF). Amitabh a participé au renforcement des capacités des défenseurs des droits humains et des militants pour le plaidoyer en Asie du Sud et à l'élaboration d'une campagne sur la responsabilité de la gouvernance sous l'angle de la justice sociale.

Patricia Lerner
Biographie
Comité: Comité des membres

Lorenzo est un philosophe, un entrepreneur social et un activiste politique qui travaille pour un avenir transnational. En 2007, il a cofondé l'ONG transnationale European Alternatives pour promouvoir les droits des citoyens dans l'Union européenne. Avec des activités dans plus de 18 pays, l'organisation mène des campagnes pour autonomiser les militants, défendre les droits fondamentaux et plaider en faveur de réformes démocratiques. En 2013, il a lancé l'Initiative européenne des médias, rassemblant 200 000 signatures pour exiger une directive européenne garantissant la liberté des médias, la transparence et les droits des organes de surveillance des médias. Il est membre du conseil consultatif du Monitor CIVICUS depuis 2016. Il est un orateur public actif et un commentateur des médias à l'échelle internationale. Son dernier livre est Citizens of Nowhere (Zed Books, 2018).

Guillermo Correa
Biographie
Comité: Comité des membres

Guillermo Correa est cofondateur et directeur exécutif du Réseau argentin pour la coopération internationale - RACI, la plate-forme nationale argentine des ONG. Il travaille dans le secteur de la société civile depuis 18 ans, dont 5 ans avec la section argentine de Transparency International. En 2006, il est devenu membre de la Fondation Kettering et est resté un collaborateur. Il a également été directeur exécutif de HelpArgentina-une organisation à but non lucratif basée aux États-Unis qui fait la promotion de la philanthropie en Amérique latine. Il siège au conseil d'administration de CIVICUS depuis 2016 et a été élu coprésident du Comité civil 20 lors de la présidence du G20 en 2018. Guillermo enseigne dans différentes universités en Argentine et dans le monde. Il est politologue et titulaire d'une maîtrise en relations internationales.
Betty Barkha
Biographie
Comité: Comité des membres

Betty Barkha est originaire des îles Fidji et elle est impliquée dans le développement depuis plus de 10 ans en Asie et dans le Pacifique. Elle est actuellement le plus jeune membre actif du conseil d'administration de CIVICUS et du conseil d'administration de l'Association of Women in Development (AWID). Elle est conseillère auprès du FRIDA Young Feminist Fund et membre du programme Women Deliver Young Leaders. Elle est également une ardente défenseure des droits humains, de la paix et de la sécurité entre les sexes et de l'action contre le changement climatique. Betty est titulaire d'une maîtrise ès arts en sociologie et poursuit actuellement un doctorat à l'Université Monash sur les impacts sexospécifiques de la migration induite par le changement climatique dans les États insulaires du Pacifique.

Nilda Bullain
Biographie
Comité: Comité de gouvernance

Nilda Bullain est vice-présidente - responsable des opérations à l’International Center for Not-for-Profit Law (ICNL), où elle y appuie la stratégie, les politiques et le développement institutionnel mondiaux. Avant de rejoindre l'ICNL à Washington DC, elle a été directrice exécutive du European Center for Not-for-Profit Law et a travaillé directement sur la réforme juridique dans plus de 20 pays d'Europe centrale et orientale. Elle a été active dans la société civile, les organisations de défense des droits humains et les mouvements de femmes dès son plus jeune âge ; elle a coédité la première revue féministe dans sa Hongrie natale en 1990. Aujourd'hui, Nilda est une cheffe de file reconnue à l'échelle internationale, ayant été, entre autres, présidente du Comité consultatif de la société civile auprès de l'Administrateur du PNUD et jeune leader mondial du Forum économique mondial. Nilda est diplômée de la Faculté de droit de l'Université ELTE de Budapest.
Serap Altinisik
Biographie
Comité: Comité opérationnel (Principal) & Comité de gouvernance

Serap, une militante féministe intersectorielle passionnée, est la directrice du bureau et représentante de Plan International auprès de l'UE. Auparavant, elle a occupé le poste de directrice de programme au Lobby européen des femmes (LEF), où elle a dirigé la stratégie de recherche de fonds et des programmes. Serap a commencé comme coordinatrice de la recherche de fonds et des politiques au LEF où elle a mené avec succès la campagne 50/50 "Pas de démocratie moderne sans égalité des genres" à travers l'Europe qui visait à atteindre une représentation égale des femmes et des hommes aux postes de décision et de pouvoir au sein des institutions européennes. Au LEF, elle a également cofondé le réseau EU Civil Society (CSOs FPN) - une alliance de 30 organisations internationales et européennes pour collaborer sur des questions de programmes et de recherche de fonds. Serap est convaincue que les droits des filles et des femmes ne peuvent devenir réalité que lorsque le pouvoir, l'activisme et le leadership des jeunes femmes sont au cœur de nos préoccupations pour un monde juste et égal. Avant de rejoindre le LEF, elle a dirigé l'unité Campagnes du Réseau européen contre le racisme (ENAR) où elle a joué un rôle essentiel dans la création de la première Fondation européenne contre le racisme. Elle a également passé plusieurs années en tant que responsable du département de la violence domestique et sexuelle et responsable des activistes et des groupes de citadins pour la plus grande organisation de défense des droits des femmes TERRE DES FEMMES en Allemagne, avant de diriger la création et la coordination de leur représentation à Berlin. Auteur publié et chercheuse, Serap a écrit un livre sur les effets de la violence domestique et a également dirigé la première étude en Allemagne sur la mise en œuvre de politiques favorables en milieu de travail pour les victimes de violence domestique.

Patricia Tatis
Biographie
Comité: Comité opérationnel

En construction
Vandita Morarka
Biographie
Vandita Morarka (elle), 26 ans, est une militante indienne queer des droits humains, avocate, animatrice et stratège. Elle est titulaire d'une maîtrise en politique publique et est une avocate qualifiée. Vandita a travaillé avec de multiples parties prenantes pour co-concevoir des interventions qui ont eu un impact sur la vie de plus de 10.00.000 personnes. Elle est actuellement PDG de One Future Collective, une organisation féministe dirigée par des jeunes qu'elle a fondée pour répondre à un besoin collectif de recentrage sur la justice sociale plutôt que sur le service social. Sa motivation pour siéger au conseil d'administration de CIVICUS provient d'une volonté personnelle de voir le monde changer, non seulement par des efforts symboliques, mais aussi par le démantèlement des structures d'oppression qui sont alimentées par les gens. Vandita croit que CIVICUS peut conduire le changement au sein de la société civile pour la rendre plus diverse, plus inclusive et plus équitable, et plaider pour un tel changement dans les espaces que nous occupons, et elle aimerait participer à l'orientation de ce processus.
Mario Roset
Biographie
Mario a cofondé Civic House, une organisation internationale à but non lucratif, fruit de plus de 12 ans de travail pour renforcer la société civile et de la compréhension que la réduction des barrières à l'entrée pour les nouveaux innovateurs et leaders est un facteur clé. En tant que PDG, il travaille en étroite collaboration avec une équipe de 60 professionnels à temps plein dans 4 pays différents où ils ont pour mission de fournir des financements, des innovations, des conseils stratégiques, des infrastructures, des alliances mondiales et une communauté dynamique de leaders sociaux et de jeunes entreprises sociales. Leur objectif est de conduire un réel changement dans les sociétés latino-américaines inégalitaires. En outre, les organisations et les initiatives que Mario a cofondées ou dirigées en tant que directeur exécutif ont formé + plus de 40 000 personnes en Amérique latine, ont renforcé l'impact de la société civile par l'innovation et la mise en œuvre de technologies dans environ 2 000 organisations à but non lucratif, ont aidé plus de 1 500 organisations à collecter plus de 45 millions de dollars, ont réduit les tonnes de déchets alimentaires et les ont distribuées dans des cuisines sociales, ont reçu plus de 2 millions de dollars en subventions et en coopération internationale (Fondation Hewlett, Réseau Omidyar, Google. org, etc.) et a soutenu 7 différentes start-up sociales et les a aidées à se développer, à créer leurs propres modèles de durabilité et à devenir autonomes. En outre, Mario est président de l'Association civile de technologie à but non lucratif au Mexique, une organisation ayant reçu l'accréditation d'institutionnalité et de transparence du CEMEFI. Il est également membre des comités exécutifs de la Fundación Casa Cívica Colombia et de la Res Non Verba Asociación Civil en Argentine. Avec plus de 12 ans d'expérience dans le domaine de la technologie et de la société civile, il a voyagé à travers l'Amérique latine et ses réseaux et ses réalisations prouvent un profil jeune avec une trajectoire et un dynamisme pour mener à bien la transformation que nous voulons voir dans la société civile. Mario est également une référence en matière d'innovation et de technologie et a promu la transformation numérique de milliers d'organisations sociales dans la région ainsi que la conceptualisation et la promotion d'espaces de collaboration horizontale.
Sonia Kwami
Biographie
Sonia Kwami est une militante et une leader dans la pratique du développement, qui se passionne pour le travail avec divers groupes de personnes et les inspire à devenir des agents de changement et à contester les injustices dans la société. Elle est actuellement directrice des campagnes africaines pour la campagne ONE. Au cours des dix-huit dernières années, elle a géré avec succès des campagnes (en ligne et hors ligne) et a soutenu des OSC et des équipes dans plus de 60 pays, en particulier dans le Sud global (Afrique, Asie, Amérique du Sud, Caraïbes et Pacifique), en occupant divers postes au sein de ONE, Oxfam, Walk Free et GCAP, après avoir établi des bases solides au niveau national au Ghana. Sonia se passionne également pour la mobilisation, l'équipement et l'inspiration des activistes et des jeunes pour exiger la responsabilité et le changement de leurs gouvernements et des responsables. Elle possède également une expérience de première main dans la co-création de diverses initiatives, la direction, l'organisation et la participation active à des engagements d'OSC lors de réunions de haut niveau dans le cadre d'un projet tel que les Sommets du G7/8 et du 20, les réunions de lobbying de l'UA et de l'ONU, les réunions de la Banque mondiale et du FMI et divers engagements autour des OMD et des SDG, etc. Sonia est enseignante professionnelle de formation et détient une licence en commerce et une maîtrise en démocratie, gouvernance, droit et développement de l'Université de Cape Coast. Elle est membre de trois conseils d'administration d'ONG, dont celui de Challenging Heights, une organisation non gouvernementale ghanéenne à but non lucratif qui s'emploie à protéger les droits des enfants et à mettre fin à la traite des enfants.
Ana Addobbati
Biographie

Ana est une professionnelle ayant plus de 11 ans d'expérience dans la création de stratégies et l'exécution de programmes dans l'utilisation des données, de la technologie et de l'innovation pour l'intégration et la diversité dans les organisations. Elle est la directrice exécutive de Social Good Brasil, une ONG qui encourage l'utilisation de la technologie et des données pour le changement social. Elle a fondé Women Friendly (www.womenfriendly.com.br), une initiative qui promeut l'éducation et les protocoles contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail et qui a touché environ 90 000 personnes dans différentes villes du Brésil, du Mexique, des États-Unis et de l'Uruguay. Elle a également géré un accélérateur de commerce numérique qui aide les leaders féministes des médias indépendants à faire évoluer leurs médias vers les plateformes numériques. Ana est membre de DIGNA, un groupe mondial qui suit et promeut les cas réussis d'inclusion et de diversité au sein des organisations. Elle est également ambassadrice de la Human Rights Measurement Initiative, qui recueille des données pour démontrer la situation des droits de l'homme au Brésil. Ana a récemment été invitée en tant que spécialiste du genre par la Data Pop Alliance pour soutenir une recherche de données sur la violence domestique au Brésil et a également soutenu la Colombie et le Mexique à ce sujet. Elle parle couramment l'espagnol, le portugais et l'anglais.

Les membres entrants 2022

Ekenia Chifamba
Biographie

Ekenia T. Chifamba est la directrice fondatrice de Shamwari Yemwanasikana (SYS), une organisation renommée communautaire au Zimbabwe qui œuvre pour la promotion, la protection et le renforcement des droits des filles à la maison, à l'école et dans la communauté, au niveau national et international.  Ekenia est une militante des droits des filles, une conférencière motivante et une mentor pour plusieurs nouveaus jeunes leaders. Elle est une ancienne membre du Conseil contre la violence domestique, membre du groupe de référence de la société civile de l'initiative Spotlight et membre du conseil consultatif de l'université de Bindura sur la lutte contre la traite des êtres humains au Zimbabwe. Elle est membre du conseil d'administration de KFM Zimbabwe, de Perfection Media et administratrice de la Southern African Alcohol Policy Alliance (SAAPA) Zimbabwe. Elle siège également au comité de direction de Tugwi Trust, une organisation caritative qui œuvre pour le changement social dans les communautés marginalisées. Ekenia est membre de l'Executive Women's Association et secrétaire de la National Association of Non-Governmental Organizations (NANGO) Northern Region, où elle dirige le secteur des droits de l'enfant dans la même région. Elle est membre de Fredrica Nauman, de l'International Visitor Leadership Program (IVLP) (États-Unis) et point focal de la Fondation Prix des Enfants du Monde au Zimbabwe. Elle est membre des comités directeurs de l’ONG Girls Not Brides (« Filles, pas épouses ») Zimbabwe et MenEngage Zimbabwe et secrétaire de la Child Rights Coalition, créée par le Zimbabwe National Council on the Welfare of the Child (ZNCWC). Ekenia est également une ancienne membre du groupe consultatif des membres (MAG) de l'Alliance CIVICUS et une membre votante actuelle.

Stellah Bosire
Biographie

Le Dr Stellah Bosire est titulaire d'une licence en médecine et chirurgie, d'un master en politique de santé mondiale et d'un MBA en gestion de la santé. Elle est co-directrice de UHAI - The East African Sexual Health and Rights Initiative, le premier fonds militant national d'Afrique créé pour et par les minorités sexuelles et de genre et les travailleurs du sexe, qui soutient des organisations de la société civile dans sept pays d'Afrique de l'Est et des organisations panafricaines qui luttent contre la pauvreté et la violence et veillent à ce que l'éducation, l'emploi, le logement et les soins de santé soient accessibles à tous sans préjugés, tout en luttant contre l'oppression et l'injustice.  Le Dr Stellah est une experte en santé qui possède une vaste expérience internationale et nationale auprès d'agences gouvernementales étrangères et de donateurs privés. Son expertise porte sur le suivi et l'évaluation des programmes de santé publique/globale, l'efficacité et le développement stratégique. Au niveau de la programmation, elle est experte dans les domaines des droits en matière de santé sexuelle et procréative (SRHR), du développement de la santé publique et de la gestion des maladies infectieuses, avec une thématique transversale liée au genre. Elle exerce une influence sur les lois, les politiques et les programmes au-delà du Kenya.  Elle est membre du conseil d'administration de la FCAA (Funders concerned about HIV/AIDS), ancienne directrice générale de la Kenya Medical Association, ancienne présidente du conseil d'administration de la National Gay Lesbian Human Rights Commission et ancienne vice-présidente du HIV/AIDS Tribunal of Kenya. En outre, elle suit actuellement des études de droit.

Irene Petras
Biographie

Née au Zimbabwe de parents grecs, Irene Petras a été très tôt confrontée à des cultures et des points de vue différents. Son intérêt pour les droits humains, les transitions politiques et le droit en tant qu'instrument de changement s'est approfondi lorsqu'elle a assisté aux premières élections démocratiques et au processus de réforme constitutionnelle en Afrique du Sud pendant ses études à l'université du Cap. Plus tard, elle a obtenu une bourse Chevening à la School of Oriental and African Studies de Londres pour suivre des études de troisième cycle dans le domaine de la justice transitionnelle. Irene est retournée au Zimbabwe pour pratiquer le droit, encadrée par des avocats spécialisés dans les droits humains qui avaient fait leurs preuves en matière de représentation des leaders de la lutte pour la libération d'avant l'indépendance et de la résistance à l'autoritarisme au Zimbabwe après l'indépendance.  Irene a quitté un cabinet d'avocats lucratif pour relever le défi d'institutionnaliser un groupe dévoué d'avocats bénévoles spécialisés dans les droits humains. En 16 ans, l'Organisation Zimbabwe Lawyers for Human Rights (ZLHR), pour laquelle elle a travaillé 8 ans en tant que directrice générale, est devenue un filet de sécurité fiable pour la société civile et les défenseurs des droits humains. Cette expérience a appris à Irene l'importance de l'État de droit et d'une société civile indépendante pour la démocratie. Actuellement, Irene dirige le programme africain du Centre international pour le droit à but non lucratif (International Center for Not-for-Profit Law’s Africa program), qui défend et soutient des partenaires de la société civile dans plus de 25 pays du continent, en impliquant les gouvernements, les organisations multilatérales et les institutions universitaires afin de créer un environnement juridique favorable au travail essentiel de la société civile. Irene est une leader reconnue au Zimbabwe, ayant déjà exercé un leadership au sein de trois organes importants de la société civile - le Zimbabwe Election Support Network, le Zimbabwe Human Rights NGO Forum et la Crisis in Zimbabwe Coalition. Elle a également travaillé auparavant dans plusieurs réseaux régionaux, dont l'Association des avocats de la SADC.

Cristina Palabay
Biographie

Cristina Palabay, âgée de 42 ans, est secrétaire générale de l'Alliance Karapatan Philippines, une coalition nationale d'organisations, de bureaux et d'avocats individuels de défense des droits humains qui œuvrent à la promotion et à la protection des droits humains aux Philippines. Cristina a rejoint KARAPATAN en 2010 et, en tant que secrétaire générale, elle supervise la mise en œuvre du Programme d'action général de l'Alliance et sert de porte-parole/représentante principale de l'Organisation. Au cours de ses nombreuses années de militantisme, elle a été confrontée à des menaces de meurtre et de viol, à la surveillance et au harcèlement judiciaire, probablement en raison de son engagement ferme en faveur des droits des femmes et des personnes, mais elle poursuit son travail de défenseure des droits humains. Cristina est une militante sociale depuis qu’elle est étudiante et est connue pour son engagement en faveur des droits des femmes en tant que cofondatrice puis secrétaire générale du Gabriela Women's Party, au sein duquel elle a œuvré à la mise en œuvre intégrale de la loi sur la violence contre les femmes et les enfants et de la loi sur la lutte contre la traite des êtres humains, ainsi qu'à l'adoption de la Grande Charte des Femmes (Magna Carta of Women, MCW). Elle a également participé à des campagnes pour l'adoption de lois contre la torture et les disparitions forcées, ainsi que pour la justice et les réparations pour les victimes de la loi martiale sous le gouvernement Marcos.

Omaid Sharifi
Biographie

Omaid Sharifi est conservateur, « artiviste », cofondateur et président du mouvement primé ArtLords and Wartists (l'art pour le changement social). Omaid est membre de l'université de Harvard, de la fondation Atlantic Council, de l'organisation Asia Society et de l'American Foreign Relations Council/Rumsfeld Fellowship.

Son travail de promotion et de défense des droits humains, en particulier des droits des femmes, de promotion de la redevabilité et de la transparence, d’artivisme et de lutte contre le rétrécissement de l'espace de la société civile en Afghanistan et en Asie du Sud au cours des 20 dernières années a été reconnu par la communauté internationale. Omaid Sharifi est également une personne-ressource et un coorganisateur du prestigieux Programme international de formation aux droits humains (PIFDH) d'Equitas à Montréal, au Canada. Omaid a commencé à travailler dès son enfance en vendant des biscuits et des cigarettes dans les rues de Kaboul et a travaillé sur des programmes financés par le Groupe de la Banque mondiale, USAID, l'Union européenne, le National Endowment for Democracy, le British Council, l'OTAN et bien d'autres. Omaid vit et travaille entre Kaboul, Istanbul, Boston et Washington DC.

Dylan Mathews
Biographie

Dylan Mathews est le PDG de Peace Direct, une organisation de promotion de la paix basée au Royaume-Uni et fondée en 2002 pour faire entendre la voix des artisans de la paix locaux dans le monde entier et pour transférer le pouvoir et les ressources du système de promotion de la paix vers des activités de promotion de la paix gérées au niveau local. Il s'engage depuis près de vingt ans à soutenir les organisations locales de la société civile dans l’hémisphère sud et a travaillé pendant cette période pour un certain nombre d'organisations dans les domaines de la promotion de la paix, du développement international et de l'aide humanitaire. Alors qu'il travaillait pour le groupe de réflexion Oxford Research Group en 1999, il a rédigé la publication "War Prevention Works" (« Il est possible de prévenir les guerres »), dans laquelle il présentait le rôle des organisations de la société civile dans la prévention et le règlement des conflits - une publication qui a contribué à la création de Peace Direct en 2002. Il est l'éditeur de "Working with Conflict 2" (« Travailler dans un contexte de conflits 2 »), un guide pratique pour les artisans locaux de la paix, publié en 2020. Pendant qu'il travaillait pour Peace Direct, Dylan Mathews a dirigé le travail de décolonisation de l'Organisation, qui a abouti au rapport "Time to Decolonise Aid" (« Il est temps de décoloniser l’aide au développement »), lu dans le monde entier et traduit en 13 langues. Né au Royaume-Uni, il est d'origine sri-lankaise, a grandi en Zambie, a vécu dans les Caraïbes et au Soudan et a soutenu des organisations de la société civile dans plus de 20 pays.

Sarah Rose
Biographie

Stratège du changement social, militante et évaluatrice, je m'engage à respecter les valeurs de justice et d'authenticité. Je suis passionnée par le pouvoir des mouvements et je suis curieuse de voir comment les changements se produisent et comment ils sont liés aux croyances philosophiques, à la culture et au temps (ou « timing »). Je travaille dans le secteur non lucratif depuis près de 15 ans et j'ai aidé des organisations, petites et grandes, à avoir un impact grâce à l'apprentissage, à la responsabilisation et aux changements systémiques. Je m’intéresse beaucoup à l'utilisation des éléments factuels et de l’apprentissage, en particulier à la décolonisation des connaissances et à la manière dont nous pourrions rendre les pratiques issues des savoirs inclusive. J'ai commencé ma carrière dans le journalisme et le militantisme. Je suis actuellement membre du comité d'examen indépendant pour Accountable Now et directrice laïque de l'Union nationale des étudiants britanniques. J'ai récemment terminé une mission pour Oxfam GB, où j'étais responsable du développement d'une nouvelle vision et stratégie pour les éléments factuels et l'apprentissage. La force que j'apporte est celle d'une alliée. En tant que spécialiste de l'impact et de la connaissance, je préfère ne pas monopoliser le temps d'antenne des autres, mais plutôt écouter et être solidaire. Et mes compétences se situent dans les domaines de l'impact, de la responsabilisation et de la meilleure façon de donner les moyens d'agir à une société civile plus efficace et plus innovante. Je suis positive, enthousiaste et j'essaie de me présenter avec un sens de l'humour et de manière stimulante, prête à travailler dur.